Asphyxia / danse et motion capture

Maria Takeuchi et Frederico Phillips ont créé cette vidéo qui montre des particules dansantes en utilisant uniquement deux Kinetcs pour filmer le danseur Shiho Tanaka.

Le Making Of:

4 minutes de soleil

Depuis exactement 5 ans le satellite Solar Dynamics Observatory de la Nasa capture le soleil plus d’une fois par seconde en détail et sous différentes longueurs d’ondes pour aider les scientifiques à l’étudier.
Au cours de cette mission il a capturé de magnifiques images de transits planétaires, d’éjections de masse coronale et de ses tâches.
A l’occasion de cet anniversaire la Nasa a créé cette vidéo qui reprend le best-of de ses observations les plus spectaculaires en 4 minutes.

Light painting comme on ne l’a jamais vu

Si vous avez déjà tenté de faire du light painting, vous savez à quel point il est difficile de réaliser quelque chose de correct. Maintenant, regardez la vidéo Lightspeed et tentez d’imaginer la complexité de conception que requière une animation de ce type. Lightspeed est l’œuvre de Darren Pearson et chacune de ses animations comprend pas moins de 1000 photos en light painting. Un défi effarant que vous pouvez découvrir ci-dessus.

Parmi les photos et les stop-motions, on découvre un bestiaire gigantesque, une étude haute en couleurs sur la faune de Californie, allant du chameau au serpent en passant par le scorpion et autres crabes. Chaque photo, chaque frame est photographié, monté, animé et signé par l’artiste. Un travail de longue haleine qui lui a pris toute l’année dernière.

Echoooooooo / Son

Des designers polonais ont mis au point un appareil musical à la fois attachant et technologique qui pourrait bien s’inviter de plus en plus sur scène. Cet ensemble de 8 robots baptisé Echoooooooo reproduit en effet la voix d’un chanteur de 8 manières différentes tout en hochant la tête.

En utilisant le système Echoooooooo du collectif panGenerator, une chanteuse a fait passer sa voix à travers 8 canaux reliés chacun à un haut-parleur qui bouge en fonction du volume et de la tonalité du son généré. Echoooooooo est composé de haut-parleurs montés sur un simple tréteau métallique. La voix de l’utilisateur est enregistrée par un micro et changée en Pure Data, un langage informatique développé par Miller Puckette dans les années 1990 dans le but de créer de la musique électronique interactive.

Cela dit, il serait mieux de le faire avec des humains 🙂

Le pont d’Avignon en 1550!

Historiens, chercheurs, archéologues, géomorphologues et autres architectes, ont mis en commun leurs compétences pour aboutir à ce résultat unique : « voir en 3 D » pour la première fois à quoi ressemblait le plus grand pont du monde en 1550. Traversez d’un rive à l’autre, ce site de 920 mètres de long, composé de 22 arches qui reliait le Palais des Papes et Avignon d’un côté et la Tour Philippe Le Bel à Villeneuve, de l’autre.

Ah Bing – Moon Reflected in the Second Spring

Ah Bing (1893-1950)

La musique triste peut être appréciée non seulement comme quelque chose d’esthétique, comme une récompense abstraite, mais elle joue aussi un rôle dans le bien-être, elle apporte une consolation et régule la mauvaise humeur et les émotions négatives. »
Cette affirmation, c’est la conclusion d’une étude scientifique parue le 20 octobre dernier dans Plos One. Les recherches menées par Liila Taruffi et Stefan Koelsch, qui étudient les interactions entre la musique et le cerveau et le langage des émotions à l’université libre de Berlin, ont porté sur 722 personnes venant de différents endroits du monde. Les chercheurs les ont testés et interrogés sur leurs réactions quand ils écoutent des airs mélancoliques, et des schémas semblent se répéter, indique Pacific Standard.
Quelle que soit la culture des participants, par exemple, la musique triste est associée à un tempo lent. Une constante sur la planète. Mais surtout, « pour beaucoup de gens, écouter de la musique triste conduit donc à des effets bénéfiques sur leurs émotions ». Celles qui reviennent le plus souvent ? La nostalgie, l’apaisement, la tendresse, l’élévation et l’émerveillement ». 
Des émotions qui arrivent pile au moment où on en a besoin, puisque la plupart des gens choisissent des airs mélancoliques précisément quand ils se sentent seuls ou perturbés. L’effet est cathartique : ils évacuent leurs émotions négatives. Et en même temps, elle procure du plaisir en engageant les mélomanes dans un processus d’imagination et de création, indiquent les auteurs.

 

Chute collective

C’est une expérimentation technique d’un plugin pour le logiciel de 3D Maya qui gère le comportement des foules mais je ne peux pas m’empêcher de trouver ça drôle…et bien triste surtout.